Rencontre avec Rachel Hausfater

Rachel Hausfater nous a rendu visite au CDI, avec les professeurs de français et la documentaliste, le jeudi 26 avril.

 

Quand elle était petite, Mme Hausfater voulait devenir clown pour vivre dans un cirque, dormir dans une roulotte et voyager tout le temps (ne jamais dormir au même endroit). Elle voulait aussi être clown parce qu’un clown est quelqu’un qui fait rire les autres avec ses propres malheurs.

Mme Hausfater était une élève rebelle. Elle a commencé à écrire à l’âge de huit ans, grâce à une horrible maîtresse qui la détestait et qu’elle détestait. Un jour, la maîtresse a demandé à la classe d’inventer une histoire avec des animaux. Elle a eu une bonne note, et la maîtresse lui a souri alors que les autres se sont « plantés », pour reprendre ses mots. C’est à ce moment là qu’elle s’est rendue compte que quand elle écrivait, même les gens qui ne l’aimaient pas (comme sa maîtresse) l’aimaient. Elle a donc dit à ses parents qu’elle voulait devenir Écrivain, au lieu d’être clown, et ses parents ont été soulagés.

Elle a sorti son premier livre à vingt-et-un ans et a écrit une vingtaine de livres. Être écrivain n’est pas son travail, elle est professeur d’anglais dans un collège. Pour elle, l’écriture est une passion, même si ça demande beaucoup de travail. Pour chacun de ses enfants, elle a écrit un livre. Par exemple, pour son fils, elle lui a demandé quelle histoire il voulait et il a dit qu’il voulait une histoire de pistolet. Elle a bien été embêtée et a eu du mal à trouver une idée. Elle a alors décidé de lui écrire une histoire sur les gâteaux parce qu’il aime manger. Ce livre, c’est « L’école des gâteaux ».

Elle nous a lu l’album « Le petit garçon étoile », un des livres dont elle est « le plus fière ». Cet album raconte l’histoire de son père juif, qui a survécu à la guerre en se cachant. Il parle des juifs et de la guerre sans en parler, Mme Hausfater a dit qu’elle a écrit ce livre en faisant « sentir plutôt que raconter les choses ».

Son prochain livre, Le Déléguerre, parle d’un garçon, très rebelle et révolté, qui n’aime pas l’école et n’a aucun ami. Un jour, il devient délégué sans le vouloir alors il déclare la guerre à tous ses professeurs. Pendant les cours, comme il s’ennuie, il invente des manières de tuer ses professeurs, en rapport avec leur matière (avec un compas pour le prof de maths). En fait, il se rend compte qu’en rêvassant les heures de cours passent vite, parce qu’il ne s’ennuie plus… Vous saurez la suite de l’histoire en lisant son livre !

Elle aurait aussi voulu faire du violon mais dans sa famille ils faisaient tous du piano, en plus, elle a dit qu’elle n’était pas très douée pour la musique. C’est une personne qui aime bien la musique, et qui est joyeuse, mais avec de la tristesse en elle.

Elle est très bavarde !

Signé : Les sixièmes

Documents joints

Rachel Hausfater au CDI Ca papote ! Lecture de l'album « Le petit garçon étoile » Très belles illustrations de l'album !

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)